Recherche

Texte Libre

 

Texte de l’accord politique de la liste Ivry Ensemble

 

Face à la dureté de la politique de la Droite et du Medef, le Parti communiste, le Parti socialiste, Les Verts, le Parti radical de gauche, Lutte ouvrière, l’association Convergence Citoyenne Ivryenne décident de construire ensemble une liste de large rassemblement ouverte à toutes les forces de gauche, écologiques et de progrès.

 

Ils ont la volonté politique d’élaborer avec les Ivryennes et les Ivryens un projet de développement durable de la ville autour de cinq axes prioritaires :

       - Le choix du renforcement de la démocratie représentative et participative pour bien vivre ensemble dans une ville métissée et citoyenne

 

      - Le choix de la justice sociale dans une ville pour tous, populaire et solidaire

        - Le choix de l’avenir, de droits nouveaux pour l’autonomie de tous les jeunes

         - Le choix d’un développement équilibré, maîtrisé et respectueux du cadre de vie et de la santé des personnes dans une ville dynamique et accueillante

         - Le choix d’une ville fière de son histoire et tournée vers l’avenir.

 

 Dans ce cadre, ils soumettent au vote des ivryennes et ivryens une liste de 45 candidates et candidats, conduite par Pierre Gosnat. 
Tous ces candidats et candidates appellent la population d’Ivry, dans sa diversité, à se rassembler, dès le 9 mars, pour assurer le succès de cette liste d’union.

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Jeudi 25 février 4 25 /02 /Fév 14:35

Présentation du Projet Educatif Local par Sandrine Bernard

Conseil municipal du 18 février 2010
 

Nous devons débattre ce soir du lancement de l’élaboration du projet éducatif local d’Ivry.

 

Pourquoi un Projet Educatif Local ?

 

Il est difficile d’aborder cette question sans rappeler d’abord le contexte politique très lourd dans lequel nous engageons nos travaux.

 

Sans cohérence ni concertation, l’Education nationale tend à démanteler progressivement une Institution majeure de notre système social. Entre baisse de moyens et suppressions de postes, entre dévalorisation du métier d'enseignant et dépréciation des apprentissages, notre société subit une baisse de la qualité de l’accès aux savoirs, qui ne pourra qu’être préjudiciable à des générations d’enfants et de jeunes à venir.

 

Face à cette réalité, le premier intérêt d’un Projet Educatif territorial, et non des moindres, est de consister, par sa dimension et son ambition, en un véritable acte de résistance à cette tentative de destruction. Sans avoir jamais pour objet de répartir sur les autres partenaires les responsabilités abandonnées par l’Etat, ce projet éducatif proclamera au contraire les objectifs et les valeurs que nous, à Ivry, élus, acteurs éducatifs, familles et citoyens, revendiquons pour les jeunes générations. La tentation est forte de reporter sur des collectivités pourtant asphyxiées par les actuelles atteintes à leur autonomie et à leurs ressources, des pans entiers de compétences, relevant pourtant de la délégation de la Nation à ses représentants.

 

Comme en matière de culture, de santé, d’action sociale, de soutien aux associations, nous ne plierons pas devant ces attaques et ne renoncerons pas à une politique volontariste, pour faire barrage à cette remise en cause des services publics.

 

Par ailleurs, notre société change : les besoins des familles qui se transforment au gré des statistiques du chômage et des conditions de travail (stress, transports, horaires variables) sont de plus en plus en décalage avec les capacités de résistance des enfants et les moyens de garde que les collectivités mettent à leur disposition ; la multiplication des intervenants adultes dans l’entourage des enfants crée une multiplicité d'échelons autour du binôme école/parents, au risque de diluer les responsabilités et sans recherche de cohérence ; l’augmentation des situations d’échec et de rupture dans un monde de plus en plus agressif, sélectif et élitiste, la perte de repères avec la dilution des noyaux familiaux et des rapports entre génération, l’augmentation des inégalités sociales, scolaires, territoriales sont autant de facteurs qui renforcent le choix d'un projet éducatif local. Pour faire face à ces évolutions socio-éducatives en effet, l’échelon territorial a le mérite de permettre aux acteurs de se rencontrer, de coordonner leurs actions et de réfléchir ensemble aux orientations à donner à leurs interventions.

 

Et puis bien sûr, nous ne pouvons mettre de côté le développement urbain, économique et durable que connaît aujourd’hui notre Ville et qu’elle connaîtra davantage encore dans les années à venir. Aucun projet de ville de cette ampleur ne pourrait s’envisager, sans donner une place centrale à une dimension éducative, qui mette l’intérêt supérieur des enfants et des jeunes ivryens au cœur de ces mutation, qui les place tout simplement au centre de la conception de la ville de demain !

 

Voilà toutes les raisons pour lesquelles, mes chers collègues, nous avons souhaité que ce projet soit présenté et débattu ce soir en conseil, pour permettre son appropriation collective par les élus ivryens, et faire en sorte qu’il soit porté par tous au-devant de nos concitoyens.

 

**********************

 

Alors qu’est-ce qu’un projet éducatif ?

 

C’est écrit : un Projet Educatif est le cadre formalisé, écrit, fédérateur, de l'ensemble des politiques et actions éducatives d’une commune, au sein duquel les acteurs s’inscrivent pour exercer leurs missions et responsabilités de manière conjointe en direction et au bénéfice des enfants et des jeunes. Il met en relation, à partir de priorités définies collectivement, et en s’appuyant à la fois sur un état des lieux précis des actions, un diagnostic des besoins et des orientations claires, l’ensemble des forces éducatives, à l’échelle d’un territoire. C’est donc un projet de territoire, c’est un projet de société et c’est un projet partenarial !

 

Nous avons bien sûr au préalable défini le périmètre de ce chantier :

 

Comme vous avez pu le lire dans l’exposé des motifs, cette démarche ne va pas naître de rien ; elle n’a pas vocation à construire ex nihilo une politique toute neuve, mais elle prend au contraire le relais d’un investissement important, tant humain que financier, de la part de notre commune, en matière éducative, depuis des années. Il ne s’agit donc pas d’un nouveau dispositif ni d’un nouveau contrat, mais il s’agit bien d’un véritable projet.

 

Nous avons également au préalable déterminé le cadre dans lequel nous engagions notre procédure :

-          nous avons voulu concevoir le périmètre de ce projet éducatif de manière très large pour ne nous fermer aucune porte dans la concertation : notre public cible ira de la petite enfance à l’entrée dans l’âge adulte ou la vie active.

-          nos partenaires seront pris dans leur diversité et leur globalité : éducation nationale bien sûr, mais aussi parents et familles, acteurs locaux, culturels, sportifs, animateurs, encadrants, institutions, collectivités, associations et citoyens, en commençant par les enfants et les jeunes eux-mêmes.

-          Nous avons enfin établi le socle qui guidera notre démarche, les valeurs sur lesquelles nous fondons notre action et les principes d’action que nous nous assignons.

 

 

Quel calendrier prévoyons nous pour notre démarche?

Aujourd’hui s'ouvre une  phase d’appropriation des enjeux :

 

Un colloque organisé le 5 décembre dernier sur l’un de ces principes d’action : « l’Education, l’affaire de tous », nous a permis d’ouvrir une première phase de partage de ce socle fondamental destiné à être le support sur lequel s’accordera la communauté éducative.

Pour prolonger cette phase, un comité de suivi composé de représentants des partenaires extérieurs doit voir le jour pour préciser l’état des lieux des actions et la définition des besoins, accompagner l’organisation de ces échanges et l’identification des lieux, publics et thèmes du débat.

En s’appuyant sur l’expérience et la connaissance du terrain de ses membres, ce comité de suivi établira les priorités sur lesquelles nous lancerons la phase de concertation. Ce comité de suivi est donc conçu dans un esprit de co-production. Il se réunira pour la première fois prochainement en présence de Monsieur le Maire.

 

 

 

S’ouvrira ensuite une phase de concertation :

 

Lors de cette phase de concertation et de partage, différents thèmes peuvent être abordé, comme cela ressort des différents échanges qui ont déjà eu lieu autour de ce projet : ce ne sont que des suggestions qui seront précisées par le comité de suivi

- La mixité et l’égalité d'une part : autour de l’interculturalité, le métissage et l’acceptation de toutes les différences, la lutte contre toutes les discriminations.

-  La prise en compte des rythmes et des besoins de l’enfant et du jeune d'autre part, tant sur la journée que sur l’année ou au fil de son parcours.

- la question de l’épanouissement personnel par ailleurs, qui est bien souvent mis de coté au profit de priorités plus terres-à-terres, comme l’employabilité, la nécessité de se conformer aux normes sociales et sociétales 

- la question des nouvelles technologies peut également être abordée, en mettant en perspective d'un côté les apports de ces nouveaux outils de communication dans l'apprentissage, et de l'autre les dangers qu'ils peuvent représenter (dans leur contenu ou dans leur utilisation).

- Ou encore la place de l’enfant dans la ville et notamment dans son environnement. Avec l’apprentissage du respect de l’environnement.

Cette démarche devrait prendre environ une année, afin d'aboutir en dernier lieu à la formalisation des actions et dispositifs qui découleront de ces débats.

 

Mes chers collègues, vous le voyez, les enjeux sont nombreux et je vais conclure là dessus :

 

·         L’enjeu de recenser et d’évaluer ce qui se fait, par la détermination de critères vérifiables et mesurables, non seulement par la municipalité, mais aussi par l’ensemble des acteurs d’Ivry .

·         L’enjeu ensuite de faire un diagnostic de la situation par une analyse socio-démographique et territoriale et des besoins en s’appuyant sur les attentes et les situations des familles .

 

·         L’enjeu d'autre part de créer des partenariats en vue de mettre en cohérence les actions éducatives, de mieux coordonner l’ensemble de ces actions, de les rendre plus complémentaires et efficientes afin d’instituer une continuité éducative à l’échelle du territoire (pour cela, nous devons bien sûr bien établir et respecter le rôle et les responsabilités de chacun, par exemple en permettant aux parents d’exercer et de se voir pleinement reconnu leur rôle éducatif, mais encore en faisant en sorte que l’institution scolaire s’ouvre davantage, sans pour autant justifier de désengagements).

 

·         L’enjeu par ailleurs de créer des réponses pertinentes par la définition de nouveaux axes de travail bien sûr, dans des domaines encore inexploités et de réorienter certaines actions, afin qu’elles se conforment aux besoins recensés, en fonction des évaluations réalisées.

 

·         L’enjeu enfin d’optimiser l'ensemble des moyens engagés pour renforcer l'offre éducative globale sur la ville, en prenant en compte la continuité des parcours, la complémentarité des acteurs et la globalité des questions traitées.

 

Il est indispensable de bien avoir à l’esprit, pour permettre la pleine portée de ce chantier, qu’il ne s’agit pas seulement de redéfinir nos politiques publiques en matière d’éducation. La démarche engagée a en effet pour portée, en s’appuyant sur nos politiques et nos valeurs, et sur celles de nos partenaires, de co-élaborer, avec l’implication de tous, un projet de territoire et de société destiné à accompagner les enfants et les jeunes dans leur parcours éducatif au sens large, pour leur émancipation et leur réussite. Du partage par tous du postulat de l’éducation partagée et de votre implication à tous dépendra la réussite de ce projet.

 

 

 

 

 

 

Publié dans : Interventions en Conseil municipal
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés